Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Toutes les actualités > Signature du nouvel accord de partenariat 2019-2021 entre l’agence de l’eau RMC et la Chambre d’Agriculture de l’Aude

Signature du nouvel accord de partenariat 2019-2021 entre l’agence de l’eau RMC et la Chambre d’Agriculture de l’Aude

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Le 5 novembre 2019, dans les locaux de la Chambre d’Agriculture de l’Aude, le Président de la Chambre d’Agriculture Philippe Vergnes et le Directeur de la Délégation de Montpellier de l’Agence de L’eau Rhône Méditerranée, Dominique Colin ont signé un nouvel accord de partenariat pour la protection de l’eau et des milieux aquatiques.

Cet accord qui couvre 3 années 2019 à 2021 fait suite à un précédent accord cadre sur la période 2014 à 2018.

Les 2 signataires ont souligné l’excellent travail accompli lors du précédent accord cadre et la volonté commune de poursuivre une collaboration entre la Chambre d’Agriculture départementale et l’agence de l’eau qui a fait ses preuves, résultats à l’appui : l’Aude est le département de l’ex-région Languedoc-Roussillon où le plus de résultats sont constatés par l’agence de l’eau, en matière de réduction des pesticides, d’économies d’eau et d’amélioration de la qualité des eaux.

Pour 1€ engagés par l’Agence dans l’animation de la Chambre, ce sont 15€ d’actions concrètes tournées vers les agriculteurs (12 aires de lavages collectives de matériel agricole, réparations de vannes, mise en place de mesures agri environnementales sur 9400 Ha et 14 coopératives, acquisition de divers matériels dont inter-ceps de désherbage mécanique pour 350 agriculteurs etc…) qui ont été financés par l’AERMC.

Dominique Colin a insisté sur certains aspects du nouveau contrat, la protection de la biodiversité et l’adaptation au changement climatique, qui sont des orientations majeures du nouveau programme de l’agence de l’eau. Ces orientations sont intégrées dans ce partenariat.

Philippe Vergnes a quant à lui confirmé la convergence de points de vue entre monde agricole et Agence de l’eau, que ce soit sur l’adaptation nécessaire des cultures et pratiques agricoles au changement climatique (les prévisionnistes nous promettant qu’à la fin du XXIème siècle, une année froide sera plus chaude qu’une année chaude aujourd’hui), ou sur les objectifs environnementaux de préservation de la biodiversité qui passe par celle des paysages agricoles.

De nouveaux outils tels que les PSE (paiement pour services environnementaux) également financés par l’Agence permettront d’accompagner ces orientations.

Avant de conclure cette signature par le verre de l’amitié, ont été évoqués l’actualité brûlante de la création du futur OUGC (Organisme Unique de Gestion Collective de l’eau) et le mécanisme de compensation de prélèvements d’eau dont la dernière sécheresse estivale a montré une fois de plus tout l’intérêt.