Vous êtes ici : Accueil > Gérer son exploitation > Calamités - Sinistres - Dégâts > Inondations du 15 octobre 2018

Inondations du 15 octobre 2018

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

L’ensemble des Organisations Professionnelles Agricoles du département, réunies au sein de l’Association Audoise des Agriculteurs Sinistrés, est solidaire face aux inondations survenues dans la nuit du 15 Octobre.

Afin de conduire un travail professionnel unitaire, La Chambre d’agriculture de l’Aude sera votre interlocuteur pour toutes les questions et toutes les démarches.

Pour ce faire, un Numéro Vert est mis à votre disposition dès le mardi 23 Octobre

0800 08 63 11

Sur la base de ce recensement, des expertises seront menées par les techniciens de la Chambre d’agriculture dès la fin octobre. Ces expertises permettront d’identifier et d’évaluer les dommages indemnisables au titre de la procédure « calamités agricoles ». Le document d’expertise sera à joindre au dossier d’indemnisation.
Les dossiers d’indemnisations seront disponibles dès début novembre et seront à renvoyer avant le 31 décembre à la Direction Départementale des Territoires et de la Mer.
Etre solidaire des zones sinistrées 

Des actions de solidarité ont eu lieu immédiatement sur le terrain afin de contribuer au retour des familles sinistrées dans leurs foyers et apporter un réconfort aux plus démunis.
Par la suite, la solidarité s’organisera pour la remise en état des exploitations agricoles.

  Contacter votre assureur dès maintenant

L’arrêté reconnaissant l’état de Catastrophe Naturelle est paru le mercredi 17 octobre. Il va permettre l’indemnisation des préjudices causés aux bâtiments, au mobilier, aux véhicules, aux pertes de récoltes stockées, ainsi qu’au bétail sous bâtiment sous réserves de contrat d’assurance incluant une garantie catastrophe naturelle. Il est donc urgent de faire votre déclaration de sinistre auprès de votre assureur dans les 10 jours. N’hésitez pas à prendre des photographies de vos biens endommagés afin de compléter votre futur dossier d’indemnisation.

 Engager la procédure de calamité agricole

Ce dispositif permettra d’organiser l’indemnisation des dommages causés (aux productions agricoles et au foncier (fossés, murs, clôtures, …), non pris en compte par les assurances.

Dans un premier temps,un recensement doit être mené. Vous devez impérativement vous faire connaitre auprès du Numéro Vert ou en renvoyant la fiche de renseignements qui vous aura été transmise par courrier, mail, site de la Chambre d’agriculture ou autres interlocuteurs professionnels. Les déclarations doivent être souscrites seulement par les exploitants (propriétaire exploitant, fermier, métayer).

Très vite, toutes les exploitations feront l’objet d’une expertise des dégâts par le déploiement sur le terrain des techniciens de la Chambre d’agriculture de l’Aude mandatés par la DDTM pour cette opération. L’objectif étant de conduire ces expertises d’ici le 21 Novembre. La gratuité de cette expertise est assurée par la mobilisation du Fonds National des Calamités.

Dans l’attente de cette expertise technique, vous pouvez néanmoins entamer des travaux de remise en état. Veillez à prendre des photographies de tous les dégâts et à conserver toutes traces de travaux effectués (nombre d’heures, factures, etc…).                                                                                                               

Une annexe professionnelle permettra également d’évaluer les besoins en solidarité que vous pourriez avoir.

  Solidarité agricole

L’Association Audoise des Agriculteurs Sinistrés créée en 1999 a été réactivée et coordonnera les opérations de solidarité selon les besoins recensés sur le terrain. Un dispositif pour préparer les chantiers et les moyens sera mis en place. Ces opérations pourront se dérouler dès que les expertises auront eu lieu, d’ici la fin de l’année.

Bon à savoir

L'activité partielle est un outil de prévention des licenciements économiques qui permet de maintenir les salariés dans l'emploi, éviter le chômage partiel afin de conserver des compétences, voire de les renforcer lorsque leur entreprise fait face à des difficultés économiques conjoncturelles.

Pour en savoir plus : https://activitepartielle.emploi.gouv.fr