Vous êtes ici : Accueil > Productions & techniques > Viticulture > Entretien du sol

Entretien du sol

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

 L’entretien du sol consiste à optimiser les conditions agronomiques afin de favoriser le bon développement de la vigne en fonction de l’orientation culturale et du contexte technico-économique.

Les différentes techniques de l’entretien du sol

Mécaniques/physiques

C’est l’utilisation d’outils tractés qui ont plusieurs fonctions : décompaction, binage, désherbage, labour. Il en existe plusieurs types : à dents, à disques, rotatifs. (Lien Subvention PCAE)

Chimiques

C’est l’utilisation de molécules de synthèse en solution dans l’eau qui ont une action de destruction sur les fonctions vitales des plantes (photosynthèse…).
L’utilisation d’un pulvérisateur à rampe contrôlé et étalonné est indispensable à la réussite de cette intervention. (Lien Contrôle technique obligatoire ; étalonnage rampe)

Enherbement

C’est l’implantation de différentes espèces naturelle ou artificielles, de manière permanente ou temporaire afin de répondre à plusieurs objectifs : maintien/augmentation de la fertilité, lutte contre l’érosion, biodiversité, portance et aspect paysager. (Lien vers fiche enherbement temporaire et enherbement et bulletin désherbage)

Paillage

C’est l’utilisation de divers matériaux (feutre végétal, paille, BRF) qui empêchent la levée des adventices. Cette technique reste très minoritaire.

Nb : L’ensemble de ces différentes techniques peuvent être combinées sur une même parcelle pour des raisons de complémentarité. Elles peuvent être appliquées sous deux formes : sous le rang et/ou dans l’inter-rang.

Les critères de choix du viticulteur dans son exploitation : les conditions du milieu et les objectifs du vigneron conditionnent le choix des itinéraires

  • Le terroir : climat (régime hydrique,…) et le type de sol (taux de pierrosité, texture…)
  • Le type de vignoble : le cépage et porte-greffe, densité de plantation, taux de pente,…
  • Orientation technico-économique :
    • production de raisins intensive ou à l’inverse très maîtrisée (lien vers prestation fertilisation) et le système commercial.Ex : La disponibilité en eau en situation sèche par l’irrigation (lien vers bulletin vigilance sècheresse, lien vers projets individuels ou collectif irrigation et prestation pilotage irrigation))
    • L’obtention de signes de qualité : HVE, AB, AOP…
    • La capacité financière à subvenir au fonctionnement de l’exploitation (capacité d’investissement en matériel)

Chaque technique a des conséquences diverses, des avantages et des inconvénients : lutte contre l’érosion, impact sur la biodiversité, rapidité et facilité d’intervention, coût d’utilisation/mise en œuvre.
Compte-tenu de l’évolution environnementale et réglementaire, il est conseillé de mettre en œuvre différentes techniques dont la complémentarité peut être un élément décisif.

Innovation Recherche Développement :

De nouvelles alternatives innovantes apparaissent sur le marché à disposition des agriculteurs : traitements à l’eau chaude, traitement haute-pression, systèmes électriques, mousse chaude.

Actuellement c’est la robotique qui fait aussi son entrée dans les parcelles.

Contact Chambre

Sabine Calmettes

Chargée de mission irrigation de la vigne - captages prioritaires

Tél : +33 4 68 76 71 79

Fiches techniques

- FICHE ENHERBEMENT