Agriculture et biodiversité

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Espaces naturels, faune et flore sauvage

Au cœur de la Région OCCITANIE,  le département de l’AUDE présente des paysages variés, principalement méditerranéens, mais aussi à influence océanique, ou clairement  montagnards…

  • à l’est, une façade littorale sur la Méditerranée, où étangs littoraux et reliefs calcaires alternent du  massif de la Clape au plateau de Leucate.
  • à l’ouest un pays de collines, Piège, Malepère et  Razès, sous influence océanique
  • une plaine centrale orientée ouest/est qui relie le sillon Lauragais  à la plaine du fleuve Aude,
  • au nord la Montagne Noire et les causses du Minervois
  • au sud les contreforts des Pyrénées et les Corbières.  

L’Aude est un pays de vents - Cers, Marin, Grec…-  qui jouent de cette géographie pour enrichir ses singularités.
Le territoire audois offre un patrimoine naturel remarquable et multiple.  L'Aude est le 3ème département de France les plus riches en biodiversité végétale et le 1er pour les oiseaux nicheurs.  D’importants couloirs de migration de l’avifaune le traversent.

L’agriculture joue un rôle majeur pour la préservation de l’environnement et des paysages. Des générations d’agriculteurs ont créé et pérennisent des milieux de grande valeur par le modelage des paysages ruraux :mosaïque agricole comprenant parcelles culturales, haies et arbres ; murets, terrasses et bâti en pierre sèche ;   prairies, landes et garrigues pastorales… 

Ces milieux dits « ouverts » jouent un rôle prépondérant dans la conservation de l’avifaune. Les pelouses et prairies de fauche, auxquels se juxtaposent les haies, bosquets, landes et garrigues, assurent à la fois nourriture et protection aux rapaces (aigle royal, aigle botté, aigle de Bonelli, circaète Jean-le-blanc…) et passereaux ( Alouette lulu, pie grièche écorcheur, pipit rousseline…).
Aujourd’hui le recul de l’agriculture est la principale menace pesant sur la pérennité des parcours et de la mosaïque agricole.

Pour freiner la déprise agricole et la fermeture des milieux pastoraux, depuis les années 1990, les agriculteurs sont engagés dans de nombreuses actions en faveur de l'environnement et de la biodiversité, formalisées dans des programmes de types mesures agri-environnementales, pratiques raisonnée des cultures, pratiques extensives accompagné de plan de gestion en élevage, etc.…

Le maintien et le développement d'une agriculture dynamique et économiquement viable sont les garants de la préservation de nos paysages et de la faune et de la flore qui en dépendent.

Des politiques publiques pour le biodiversité

Le rythme naturel de disparition des espèces actuel est 100 à 1000 fois supérieur au rythme naturel. 10 à 50% des espèces pourraient disparaitre avant la fin du 21ème siècle.
Pour freiner le déclin de la biodiversité, différentes politiques publiques environnementales sont menées par l’Europe, l’Etat français ou le département de l’Aude. Certaines associent étroitement le monde agricole :

  • NATURA 2000, le réseau écologique européen de sites naturels ou semi-naturels, en application des directives européennes « Oiseaux » (1979) et « Habitats- Faune- Flore » (1992).
  • La Trame Verte et Bleue (TVB) dans le Schéma Régional de Cohérence Ecologique (SRCE) Occitanie
  • Le Schéma départemental des Espaces Naturels Sensibles (ENS) de l’Aude.

Contact Chambre

Agnès Alquié

Responsable agro-environnement, NATURA 2000

Tél : +33 4 68 11 79 76