Vous êtes ici : Accueil > Productions & techniques > Xylella > Le plan de surveillance

Le plan de surveillance

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Xylella fastidiosa est un organisme de quarantaine de lutte obligatoire, avec un plan de surveillance européen, décliné au niveau français, dans un objectif de détection précoce de la présence de la bactérie dans l’ensemble du territoire. (règlement santé des végétaux (UE) 2016/2031 et (UE) 2019/1702 ; règlement d'exécution (EU) 2020/1201 modifié, L'arrêté national du 19 octobre 2020).

Conformément au Plan national d'intervention sanitaire d'urgence, le préfet de département dispose de la possibilité de réquisitionner des moyens et de restreindre la circulation des personnes et des biens.

La surveillance officielle est réalisée par FREDON Occitanie et la DRAAF-SRAL (règlement (UE) 2020/1201, article 10).

  • Vérification du statut indemne des zones tampon par une surveillance renforcée sur végétaux
  • Surveillance intensive de la zone tampon (bande de 5 km) pour détecter d’éventuels positifs et intervenir rapidement (mesures d’éradication)
  • Surveillance intensive de la partie de la zone infectée adjacente à la zone tampon (« bande intérieure » de 5 km) afin de détecter et traiter d’éventuels positifs pour limiter la pression de dissémination vers la zone tampon
  • Surveillance sur vecteurs en zones délimitées
  • Surveillance sur tout le territoire indemne (SORE), et partout vis-à-vis de toutes les sous-espèces de la bactérie
  • En zone infectée « cœur », concentrer la surveillance officielle exclusivement autour des parcelles de production de végétaux sensibles qui le nécessitent (plants destinés à sortir de cette zone).

Conséquences pour les agriculteurs

  • Accès aux végétaux (parcelles, sites et propriétés)

Les inspecteurs SRAL ou FREDON accèdent aux végétaux pour la surveillance officielle : recherche de symptômes et prélèvements.
Les végétaux prélevés sont géolocalisés mais aussi marqués par les inspecteurs (bombe de peinture + rubalise avec numéro de prélèvement). Ce marquage aide à retrouver les végétaux prélevés en cas de besoin.
Si l’analyse est positive, les végétaux sont ensuite placés sous filet insect-proof puis seront détruits après notification officielle de mesures administratives au propriétaire par la DRAAF-SRAL.

  • Vigilance et surveillance régulière des plantes

La surveillance officielle doit être complétée par la surveillance opérée par les producteurs (oliviers, amandiers, pistachiers, pruniers, inule visqueuse, lavande, PPAMC, luzerne), et les gestionnaires d’espaces végétalisés et d’infrastructures (espèces précédentes + Laurier tin, laurier sauce, frênes).

Futurs projets de plantation

En zone d'enrayement, il est recommandé d’améliorer leur surveillance par :

  • Une déclaration préalable pour les producteurs (oliviers, amandiers, pistachiers, pruniers, inule visqueuse, lavande, PPAMC, luzerne), et pour les gestionnaires d’espaces végétalisés et d’infrastructures (espèces précédentes + Viburnum, Laurier sauce, frênes) => L’environnement des sites de plantation sera priorisé dans la surveillance officielle annuelle de la bande intérieure de la ZI,
  • Vérifier les éléments traçabilité du matériel végétal à planter (passeport phytosanitaire des fournisseurs),
  • Etre vigilant et signaler au SRAL les cas de suspicion,
  • Application de bonnes pratiques de gestion des vecteurs.

En zone d'éradication:

Il est nterdit de planter des végétaux spécifiés en zone infectée (50 m autour des végétaux positifs). En revanche, il n'est pas d’interdiction en zone tampon soit 2,5 km autour de la zone infectée mais il est recommandé de bien mesurer les risques pris.

Règles de circulation et de plantation en zone délimitée

En zone d'enrayement :

 

Une déclaration d’intention de mise en circulation/sortie de végétaux sensibles doit être réalisée dans le cadre des inspections au titre du passeport phytosanitaire.
Sont concernés, les opérateurs professionnels, producteurs et revendeurs de végétaux, uniquement en cas de production / culture de plus d'un an de végétaux sensibles à multiplex et vente à des professionnels / collectivités de la zone ou sortie des végétaux de la zone délimitée.

En zone d'éradication:

  • dans la zone infectée : interdiction de planter des végétaux spécifiés multiplex, et de les faire circuler en dehors de cette zone. Les végétaux sensibles à la sous-espèce Xylella fastidiosa subsp. multiplex présents dans la zone sont détruits (sauf dérogation spéciale accordée par la DRAAF-SRAL).
  • dans la zone tampon : il est interdit de déplacer en dehors de la zone tampon des végétaux spécifiés qui y ont été cultivés (sauf dérogation particulière). Ainsi, tout acquéreur de végétaux spécifiés cultivés au sein d’un point de vente de la zone tampon doit attester qu’il s’engage à ne pas déplacer les plantes en dehors de la zone délimitée.

 

Attention : L’Italie, l’Espagne et le Portugal sont touchés par la bactérie.

Dans l’Union européenne, d’autres sous-espèces sont présentes, en particulier la sous-espèce Xylella fastidiosa subsp. pauca dans les îles Baléares (Espagne) et dans les Pouilles (Italie).

Soyez vigilants avec les plantes en provenance de ces pays.

Contact Chambre

Naïs MARQUET

Chef d'équipe diversification végétale et appui aux productions / référente phyto et AB

Tél : 06 74 09 40 04