Les Espaces Naturels Sensibles (ENS)

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Le département peut acquérir des sites naturels ouverts au public, et également soutenir financièrement des actions de préservation de la biodiversité.

IL existe 2 types d’Espaces Naturels Sensibles (ENS) :

  • Les ENS en propriété du département
  • les territoires ENS reconnus à forte valeur écologique que le département encourage et peut ponctuellement accompagner des actions de connaissance et de restauration des milieux :

Les Espace Naturels Sensibles (ENS) sont des sites reconnus pour leur patrimoine naturel exceptionnel,recensés et valorisés par le Département qui a compétence pour développer une politique de mise en valeur des espaces naturels sensibles grâce à la loi du 18 juillet 1985. Cette politique est financée par les recettes de la taxe d'aménagement des espaces naturels sensibles (TA-ENS) perçue sur les constructions neuves. Pour être retenu en ENS, un espace doit à la fois présenter une valeur écologique et patrimoniale accueillant une faune et une flore très diversifiées ou remarquables, et être fragilisé, menacé ou rendu vulnérable par des pressions extérieures (ex : fermeture des milieux, déprise agricole ou l’absence de sylviculture durable…)

Des éleveurs pour assurer une gestion adaptée aux espaces à préserver

Certaines activités agro-pastorales peuvent être aidées et favorisées par et pour des éleveurs sous convention pour une gestion spécifique favorable à la biodiversité les propriétés départementales :

Les ENS en propriété du département

Le Département de l’Aude est propriétaire de 16 ENS représentant 1900 hectares. Sur plusieurs de ces sites, des plans de gestion préconisent la pérennisation des activités agro-pastorales. Le Département fait appel à des agriculteurs qui participent ainsi à la protection de la biodiversité du territoire :

  • Propriété départementale de la Mugue - communes de Fontjoncouse et Durban-Corbières: Une éleveuse de brebis de race Lacaune sur 100 ha de garrigue est chargée de restaurer le paysage en voie de fermeture.
  • Propriété départementale de Saint-Rome : 3 éleveurs, bovins et ovins, bénéficient de pâtures sur le plateau de Lacamp et le vallon de Fenouillères.
  • Ferme de Bordegrande - commune de Laroque-de-Fa : Le domaine de 120 ha de bois de chênes verts et de prairies est exploité par une agricultrice avec un troupeau de caprins.
  • Domaine de La Calm - commune de Villardonnel : 85 ha de prairies et de bois à dominante de taillis de chênes verts sont pâturés par un troupeau de brebis mené par un éleveur.

les territoires ENS reconnus à forte valeur écologique

Des agriculteurs accompagnés pour répondre à un enjeu particulier propre à une exploitation ou à un territoire

  • Domaine Peyremale à Montolieu: Un soutien est apporté à un éleveur de brebis  dans sa gestion adaptée pour conserver les prairies humides de son exploitation  sur 70 ha  de prairies naturelles, pelouses et  bois : aide à l’achat de fourrage en compensation de perte de ressources fourragères et de la baisse de cheptel pour diminuer la pression pastorale.
  • Soutien du réseau départemental d’équarrissage naturel géré par la LPO AUDE: 15 placettes de soutien alimentaires aux rapaces nécrophages (Vautour Percnoptère, Vautour fauve et Gypaète barbu) sont en place dans l’Aude. La plupart font l’objet d’un travail partenarial avec des éleveurs volontaires.